Les bienfaits de l'hydrogène moléculaire H2 sur le cœur

Les maladies cardiovasculaires ou cardio-neurovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde, la deuxième en France après les cancers. Malgré quatre décennies de baisse de mortalité et morbidité grâce à la prévention et aux progrès thérapeutiques, les maladies cardio-neurovasculaires restent à l’origine d’environ 140 000 morts par an ; elles sont aussi l’une des principales causes de morbidité et de consommation de soins avec plus de 15 millions de personnes traitées pour maladie, risque cardiovasculaire ou diabète. Les leviers de prévention sont multiples sur ce risque multifactoriel. La stratégie nationale de santé donne le cadre stratégique de prévention des maladies cardio-neurovasculaires.


En 2018, 4,1 millions d’assurés du régime général étaient traités pour une maladie cardio-neurovasculaire, dont plus de 360 000 pour maladie aigüe. De plus 7.2 millions d’assurés du régime général étaient sous traitement pour risque cardiovasculaire, anti-hypertenseur ou hypocholestérolémiant. Et ils étaient 3.3 millions d’assurés traités pour diabète, autre facteur de risque cardio-neurovasculaire. Au total, plus de 15 millions de personnes sont prises en charge en France pour maladie cardio-neurovasculaire, risque cardio-vasculaire ou diabète.


Source: Ministère des Solidarités et de la Santé


Les maladies cardiovasculaire sont clairement l'une des principales causes de décès dans le monde. De nombreuses études et publications scientifiques ont montré que l'inhalation ou l'ingestion d'hydrogène peut aider à réduire ou à prévenir les maladies cardiaques.


Il existe de nombreuses études qui couvrent ce sujet, à la fin de cet article vous pourrez consulter un certain nombre d'entre elles qui ont été recensées par l'Institut de l'Hydrogène Moléculaire aux Etats-Unis. (http://www.molecularhydrogeninstitute.com/)


On y découvre que l'hydrogène moléculaire H2 peut aider à normaliser le taux de cholestérol, réduire la glycémie et à réduire l'hypertension artérielle, ce qui est utile lorsque l'on est sujet à des maladies cardiovasculaires.


Le Japon est un pays très en avance sur l'utilisation de l'hydrogène moléculaire, son Ministère de la Santé a approuvé l'utilisation de l'hydrogène en 2016 ce qui à contribuer à adoption par la population. Ces dernières années l'inhalation de H2 a même été approuvée comme procédure médicale pour le syndrome post-arrêt cardiaque dans les hôpitaux japonais. Cette procédure a permis de montré que le taux de survie à 96 heures s'est significativement amélioré avec le groupe de patients qui ont bénéficié de l'inhalation d'hydrogène.



Voici la sélection d'études et de publications de l'Institut de l'Hydrogène Moléculaire